FORWARD
BACK
item1a

 

Christian Lebrat prend des risques avec la photographie. Il s’installe d’abord dans le noir complet. Il agite devant lui des lumières sur son corps nu. Bon, il recommence sans faire changer le film dans l’appareil. Ni de main qui à nouveau continue la sarabande et le balayage lumineux autour de son propriétaire. Ainsi par strates, la lumière se dépose. Résultat : une silhouette soutenue par un squelette éblouissant animée par des esquisses colorées. Christian Lebrat paie de sa personne sa dernière expérience. Il en sort irradié.

Louis Mesplée, Libération

 

Christian Lebrat utilise la photographie comme un pyrotechnicien, en se plaçant au centre d’un ballet de lumières.

Alain Dister, Le Nouvel Observateur

PAGE | 1 | 2 |

item12item11item10item6item4aitem3item2item1b