Alexandre Alexeieff

 

Né à Oufa en Russie en 1901, Alexandre Alexeïeff passe son enfance entre la Turquie et la Russie. Il s’installe à Paris en 1920 et travaille comme décorateur et costumier pour le théâtre pour des metteurs en scène tels que Louis Jouvet, Georges Pitoëff et pour les Ballets Russes et les Ballets Suédois. Passionné de dessin et de gravure, il illustre aussi de nombreux livres de Giraudoux, Gogol, Pouchkine, Dostoïevski, Poe, Malraux, Baudelaire...

 

En 1931, désireux donner vie à ses gravures, Alexeïeff met au point, avec l’aide de sa compagne Claire Parker, une nouvelle technique d’animation dite de l’écran d’épingles. Des milliers d’épingles sont fixées sur un panneau vertical éclairé par une lumière rasante et peuvent être enfoncées ou retirées à volonté. Les ombres des épingles permettent de former une variété infinie d’images qui seront ensuite filmées une par une.

 

En 1933, Alexandre Alexeïeff et Claire Parker réalisent ensemble leur premier film d’après cette technique, Une nuit sur le mont chauve, illustration fantastique de la musique de Modeste Moussorgsky. Ils en réaliseront quatre autre en utilisant cette même technique : En passant (1944), Le nez (1963), Tableaux d’une exposition (1972) et Trois thèmes (1980).

 

Alexandre Alexeïeff a également réalisé de nombreux films publicitaires en volumes animés et en totalisations, technique inventée par lui qui consiste à générer à l’aide de pendules, des tracés de lumière en pose longue.

Alexandre Alexeïeff est décédé en 1982.

FORWARDBACK
item1
item12item11item10item6item4item3aitem2item1a